... comme dans un moulin

Source : Le Monde ouvrier, numéro 87 / Mai-juin 2010

Vous connaissez sûrement l’expression « on y entre comme dans un moulin » qui est utilisée pour décrire un endroit accessible et ouvert à tous. Certains de nos milieux de travail en sont une excellente représentation. Lors de l’arrivée d’un nouvel employé, qu’il soit jeune ou plus expérimenté, plusieurs entreprises ne se sont pas dotées d’un programme d’accueil structuré. Trop souvent limité à des présentations d’usage, à localiser les vestiaires ou les aires d’aisance, l’accueil laisse peu de place en matière de santé-sécurité, à l’enseignement des bonnes pratiques et méthodes de travail, à l’identification des risques présents et aux façons de les éliminer.

Lors du dernier recensement canadien, cette question a été posée : Si vous avez occupé un nouvel emploi au cours des trois dernières années, un programme d’accueil en santé-sécurité du travail existait-il chez le nouvel employeur? C’est sans surprise pour nous que la majorité des personnes interrogées ont répondu non. Quant aux résultats compilés par province, le Québec se classe hélas bon dernier.

La saison estivale est une période propice à l’arrivée de nouveaux travailleurs dans nos milieux de travail. Il est donc primordial que les comités de santé-sécurité revendiquent la mise en place de programmes d’accueil axés sur les risques et les dangers présents de manière à prévenir les lésions professionnelles. Trompeter « faites attention! » n’expliquera en rien les raisons de l’application de telle consigne ou de telle méthode. À titre d’exemple, si la tâche consiste à mélanger un acide à de l’eau, informer le travailleur qu’il faut toujours verser l’acide dans l’eau, tout compte fait, tient plus du commentaire que d’une explication claire. En revanche, rajouter une référence à l’adage « acide dans l’eau = bravo, eau dans l’acide = suicide » lui fournit un outil additionnel pour garder en mémoire la manière d’effectuer cette tâche de façon sécuritaire.

Qu’il s’agisse de manipulation de produits chimiques, de procédures de cadenassage, de techniques de manutention ou d’élinguage, de l’utilisation de chariots élévateurs, de la présence de contraintes thermiques ou de dangers associés aux machines, un programme d’accueil structuré définira les risques présents dans le milieu de travail ainsi que les moyens mis en place pour les éliminer.

Voilà de la vraie prévention.